29/09/2013

Cher Saint Nicolas

Je sais qu'il est encore un peu tôt pour t'écrire mais comme je ne veux pas mon cadeau tout de suite, j'imagine que ça ne t'ennuiera pas de recevoir ma lettre en avance. Cette année j'ai été très sage! Enfin... un peu sage. J'ai fait des bêtises mais j'ai bien retenu la leçon donc on va dire que ça ne compte pas!

Je t'écris pour te commander ma prochaine amoureuse. Tu me l'apporteras quand tu estimeras que c'est le bon moment pour moi.

Alors: j'aimerais qu'elle soit douce, dans tous les sens du terme, jolie, qu'elle sente bon, grande avec de longs cheveux bruns, noirs ou roux que je pourrais caresser, qu'elle ait un joli sourire, de l'humour, le regard pétillant. Qu'elle soit cultivée, curieuse, dynamique. Je ne sais pas s'il est préférable qu'elle ait des enfants de son côté. Je te laisse seul juge. J'aimerais qu'elle soit libre et indépendante mais là je devrais apprendre à ne pas le vivre comme un rejet de ma personne. Qu'elle soit sensible, bien entendu. Et féminine! Qu'elle n'attende pas que je la sauve ni que je lui règle ses problèmes même si elle pourra compter sur mon soutient et mon empathie.

J'aimerais qu'elle me fasse découvrir des mondes inconnus et que je lui ouvre également les portes de territoires inexplorés. Mais pour ça il faudrait déjà que je sois convaincu d'avoir quelque chose à apporter à quelqu'un. Je sais que je suis capable de donner de l'affection, de la douceur et de la tendresse mais pour le reste...

J'ai pris pleinement conscience que vouloir que l'autre nous sorte du trou n'est ni salutaire, ni sain, ni constructif. C'est pourquoi j'ai décidé de prendre soin de moi et de me sauver tout seul (avec l'aide de précieuses personnes). Je demande donc à cette nouvelle amoureuse un peu de compréhension dans les moments "down". De la même façon qu'on ne reprocherait pas à quelqu'un qui a la jambe cassée de ne pas être capable de courir un cent mètres.

Moi je suis un garçon très sensible, doux et gentil. J'ai soif de câlins et de tendresse. Je suis cultivé, j'aime la musique, le cinéma, les livres, la photographie. J'aime un peu moins les arts plastiques mais je suis curieux. Je ne suis pas un fou de gastronomie mais j'adore faire la cuisine à deux! J'aime aussi les balades à vélo et à pieds, la nature et la ville. Quand j'aurai dompté l'élément liquide je serai même partant pour aller nager. J'aime la petite Histoire, les vieilles pierres, les bateaux, les canaux, les trams, les vieilles bagnoles, les voitures de course, les avions. J'aime les animaux en liberté, les couchers de soleil et regarder la lune. Je n'ai plus peur des gens ni même de la foule! Mes enfants compteront toujours plus que tout et je suis de plus en plus amoureux de ma Gretsch!

Pour être honnête, je me dois d'ajouter que je suis légèrement jaloux et possessif, que je suis sujet à la mélancolie et que je peux parfois faire preuve d'apathie. Il paraît même que j'ai tendance à mettre les gens dans des boîtes et à coller des étiquettes. Je ne suis, pour l'instant, pas quelqu'un sur qui on peut s'appuyer mais je n'ai plus besoin de béquille. Je mène une vie de bohème et j'aime ça!

Voilà! Je pense que c'est tout. Je mettrai quand même ma chaussure devant la cheminée dans la nuit du 5 au 6 décembre avec un petit porto pour toi et une carotte pour ton âne. S'il n'y a rien au petit matin, je comprendrai que je dois encore travailler sur moi-même.

Prends soin de toi,

G.

Les commentaires sont fermés.